Bulletin

Journées cinématographiques Maroc-Mali : La première Dame Keita Aminata Maiga a donné le premier clap

Le premier clap des journées cinématographiques entre le Royaume du Maroc et la République du Mali organisé par l’ambassade du Royaume du Maroc au Mali, en partenariat avec les Centres Cinématographiques du Maroc et du Mali, a été donné par la première Dame du Mali Mme Keita Aminata Maiga. C’était le vendredi 14 Décembre 2018 dans l’amphithéâtre du conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté devant un parterre d’invités constitués de ministres dont celle de la culture du Mali, de l’ambassadeur du Maroc au Mali ainsi que des sommités du cinéma Marocains et Maliens.

Selon le Directeur du Centre Cinématographique du Mali Moussa Diabaté, avec comme thème : ‘’Cinéma et Migration’’, ces journées cinématographiques entre le Maroc et le Mali sera une occasion pour les cinéastes des deux pays de jeter un regard croisé sur ce phénomène d’actualité qu’est la migration. Elles seront également, ajoute-t-il, des occasions pour les cinéastes maliens et marocains de tisser des liens qui pourront aboutir au renforcement de la coopération culturelle entre les deux nations. « On ne saurait limiter la thématique « cinéma et migration » à la question de la migration dans le cinéma, il faut également penser le cinéma dans la migration. Le médium filmique ne se limite de fait pas à représenter le phénomène migratoire, il vise aussi à l’influencer : en témoigne l’existence de films expressément créés et diffusés pour agir sur la migration », a-t-il évoqué.

Il a indiqué que ces journées peuvent être des aubaines pour les cinéastes maliens afin que le septième art malien puisse prendre un nouvel envol et de rafler des nouveaux titres. Le Directeur adjoint du Centre Cinématographique Marocain Abdelatif Elassabi s’est appesantit sur les liens séculaires qui existent entre le Maroc et le Mali depuis la nuit des temps tout en affirmant que ces journées permettront de les renforcer davantage et œuvrera surtout à la promotion du cinéma au sein des deux pays.

L’ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali, Hassan Naciri, a affirmé que ces journées seront des espaces d’échange et de partage d’idées entre les cinéastes du Maroc et du Mali et permettra de poser les jalons d’une nouvelle coopération entre les deux Etats. Selon Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo ministre de la Culture du Mali, les productions cinématographiques offrent sur la question migratoire une lecture différente. Le cinéma présente en effet une autre « vision » de la réalité à partir d’un langage qui lui est propre. Cette rencontre entre les cinéastes du Mali et du Maroc nouera des contacts entre les cinéastes maliens et marocains et de partir à la conquête de l’Etalon du Yennega. Durant trois jours (14, 15 et 16 Décembre 2018), le public Bamakois consommera à gogo les films des réalisateurs Marocains et Maliens sur la migration et ses multiples facettes.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :