Bulletin

Les pompiers du Finistère (France) offrent des camions au Mali

Solidarité Dar-El-Salam, association basée à Plougonven (Finistère) et les pompiers du Finistère ont noué un partenariat pour offrir des véhicules à la la Protection civile de Kayes, au Mali.

Ils partiront au Mali pour finaliser de nouvelles actions de solidarité de l'association Dar-El-Salam.

Solidarité Dar-El-Salam, association basée à Plougonven (Finistère) et les pompiers du Finistère ont noué un partenariat pour offrir des véhicules à la la Protection civile de Kayes, au Mali. Ils y arriveront le 17 novembre 2018. L’association en profitera pour finaliser la mise en place d’un équipement pour fournir 2 000 habitants en eau potable.

 « Nous sommes au troisième convoi », précise Guy Guivarc’h, président de l’association Solidarité Dar-El-Salam, basée à Plougonven, dans le Finistère. « Nous acheminons six véhicules, dont trois ambulances que nous avons aménagées, deux embarcations motorisées et du matériel. » Ce convoi est destiné la région de Kayes, au Mali, qui est le deuxième secteur d’intervention de l’association, après celui au village de Dar-El-Salam au Sénégal.

C’est grâce à une convention signée entre le Sdis 29 et l’association que ce don a pu se concrétiser. « Quand les véhicules du Sdis sont déclassés, nous pouvons les attribuer à des associations. Mais à condition qu’il y ait un ancrage local sur place. Nous ne donnons pas de chèque en blanc. Et au regard des actions menées par l’association, nous allons renouveler la convention pour trois ans », indique Joëlle Huon, vice-présidente du conseil départemental.

Dans deux semaines à Dakar

Ces véhicules ont entre 20 à 25 ans. « Mais ce sont des véhicules robustes et sans électronique donc facile d’entretien », souligne l’un des responsables du centre de secours de Brest. Les véhicules ont été acheminés, mardi, par les bénévoles au port du Havre. Pour l’heure, ils sont en mer. Le cargo accostera dans quinze jours à Dakar. Là, les véhicules seront réceptionnés par une délégation de onze personnes de l’association. Parmi elle, Joëlle Huon qui a accepté de participer au voyage, ainsi que l’ancien maire et président du syndicat de Pen-ar-Stang, André Prigent.

De l’eau potable

Le groupe prendra ensuite la route pour acheminer les véhicules à Kayes. Soit un périple de 800 km. La remise officielle aura lieu le 17 novembre. Elle sera suivie, le lendemain, par la finalisation d’une autre opération menée par l’association, celle d’une adduction d’eau potable pérenne dans deux villages de la commune rurale de Séro-Diamanou. Un équipement qui approvisionnera 2 000 habitants en eau. Un projet mené, entre autres, en partenariat avec l’Agence de l’eau-Bretagne et le syndicat d’eau de Pen-ar-Stang. Un équipement au coût de 210 000 €.

Concernant le problème d’eau dans cette région, Guy Guivarc’h relate que « le premier véhicule pompe-tonne, donné en 2014 par le Sdis 29 a été d’une aide précieuse, lors de la sécheresse de 2017. L’un des villages n’avait plus d’eau du tout et c’est grâce au pompe-tonne que l’eau a pu être amenée aux villageois. » Pour Guy Guivarc’h « avec nos 270 adhérents, nous sommes une belle association ».

 

Source: Ouest-France

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :