Bulletin

Basket-ball au Mali : 6ème édition du festival Jamboré

La 6è édition du festival Jamboré du Centre Alkaya Touré (CAT) s’est déroulée du 28 au 30 septembre au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta. La cérémonie de clôture était présidée par le secrétaire général de la ligue de basket du District de Bamako, Ousmane Dicko, en présence du fondateur du CAT, Alkaya Touré.

Lancé il y a une demi-douzaine d’années, le festival Jamborée international est organisé tous les 2 ans par le CAT et constitue un espace de formation pour les enfants. Cette année, les manifestations ont duré 4 jours et ont été marquées par des séances d’entraînement, des compétitions et des activités culturelles. Le Jamborée vise également à sensibiliser les jeunes à travers le sport. Des thèmes comme les infections sexuellement transmissibles (IST), le bon comportement du sportif envers son encadrement, l’arbitre et son public de tous les jours ont été abordés par les participants au festival. Le CAT s’emploie à aider les jeunes de 18 ans à passer du niveau zéro au niveau junior et senior, en incorporant certains principes pédagogiques du basket-ball. Au total, 160 jeunes issus de 28 clubs et centres ont participé à cette 6è édition du Jamborée. Les jeunes ont gratifié le public de séances techniques individuelles et collectives, de chorégraphies avec et sans ballon et de matches d’exhibition.
Dans son allocution de clôture, le secrétaire général de la ligue de basket-ball du District de Bamako, a rendu un vibrant hommage au promoteur du centre, Alkaya Touré pour les efforts qu’il déploie depuis plusieurs années pour donner une formation de base aux enfants. «Aujourd’hui je suis très content, je félicite le CAT et son promoteur pour leur travail», dira Ousmane Dicko. Après avoir rappelé que la vocation du centre reste la formation pour tous les apprenants, l’ancien international lui-même s’est réjouit du bon déroulement de l’édition 2018 du Jamborée, en insistant notamment sur la participation massive des clubs à l’événement. «Le CAT donne un enseignement à la base, on n’entraîne pas les enfants comme les adultes, la vocation du centre reste la bonne formation à tous les apprenants», dira Alkaya Touré. Une minute de silence a été observée à la mémoire de l’arbitre international feu Sassi Camara et à la cantatrice feue Haïra Arby, tous décédés cette année. Comme lors des précédentes éditions, tous les participants ont reçu des attestations.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :