Bulletin

58e anniversaire de l’indépendance du Mali : Le Mali fait voir sa puissance de feu

Couplé à l’investiture du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, le 58e anniversaire de l’accession à l’indépendance du Mali a été une occasion parfaite pour étaler la puissance de feu des forces armées et de défense maliennes devant près d’une dizaine de chefs d’Etat africains.

Depuis 2010 où le Mali a célébré ses cinquante années d’indépendance, les populations bamakoises n’avaient eu droit à une telle fête de la nation. Les populations ont découvert ce 22 septembre 2018 que des efforts sont en train d’être faits pour redonner à l’armée malienne son lustre d’antan.  L’armée a fait découvrir son artillerie lourde à des milliers de personnes venues assister aux festivités du 22 septembre.

Beaucoup ont été surpris par le nombre d’équipements militaires. Des chars, des lance-roquettes et autres armes à canon aériennes et terrestres ont émerveillé les populations. Des spectateurs n’ont pu s’empêcher de reconnaître “la reconstruction en cours de l’armée”.

La reconstruction ne se limite pas qu’aux troupes terrestres. L’Armée de l’air a aussi redonné de l’espoir à plus d’un, avec le défilé des avions de chasse et autres aéronefs. Ce constat de la reconstruction de l’armée malienne est le fruit de l’engagement politique des autorités maliennes.

“La dotation de nos troupes en moyens nécessaires se poursuit ainsi que prévu dans la Loi d’orientation et de programmation militaire. Elle mobilise 22 % de nos ressources budgétaires de 2018 et a permis des déploiements méthodiques et résolus des forces armées”, a rappelé IBK.

 

Les forces de sécurité ne sont pas restées en marge de cette célébration. La police nationale, la gendarmerie, la protection civile et la garde nationale ont fait découvrir aux populations les nouveaux équipements pour mener à bien leurs missions dans leurs domaines respectifs.

Cet effort déployé dans la reconstruction des Forces armées maliennes n’est autre, selon le président IBK, que la manifestation du désir du peuple malien à la paix, car “qui veut la paix prépare la guerre”, a-t-il rappelé.

Youssouf Coulibaly

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :