Bulletin

Promotion de l’artisanat local : La MINUSMA accompagne les femmes de Tassik (Kidal)

Le bureau de la MINUSMA à Kidal vient de procéder au lancement d’un projet à impact rapide (QIP), dénommé « Projet de renforcement des capacités de production artisanale au bénéfice des femmes de l’association TADALAT de Tassik » et initié par la Police des Nations Unies (UNPOL).

Selon le bureau  de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA, ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de stabilisation et relèvement des régions du nord.  Il doit influer positivement sur la consolidation de la paix au Mali, en permettant aux 40 femmes bénéficiaires, de participer activement à la relance économique de leur village Tassik situé à 50 km sud de Kidal. D’un coût total de 15.200.000 FCFA et d’une durée de trois mois, ce projet vise à promouvoir la filière cuir traditionnel, sa mise en œuvre a été confiée à l’ONG locale, Associations Femmes Action du Mali (ASFAM).
Plus précisément, le projet vise à renforcer la protection des civils et à permettre aux femmes bénéficiaires de subvenir aux besoins de leurs familles, à travers des activités génératrices de revenus et, par ricochet, à favoriser la promotion de l’artisanat local, grâce la confection de tentes traditionnelles en cuir.
Pour la représentante des récipiendaires, Mme Kya Walet Akor, « ce projet va générer des activités lucratives pour les fabricantes de tentes traditionnelles et autres articles en cuir, » a-t-elle estimé. Et Mme Kya Walet d’exprimer sa profonde reconnaissance à la MINUSMA pour ses efforts quotidiens au profit des femmes de la région de Kidal. « Renforcer la résilience socio-économique des femmes, c’est contribuer à la stabilisation de la société, » a-t-elle affirmé avec conviction.
M. Djibril Ndime, Chef de la section Stabilisation et Relèvement de la MINUSMA à Kidal qui, représentait le chef de bureau, a encouragé les bénéficiaires à travailler pour la durabilité et la rentabilité du projet. Il a également réitéré la disponibilité de la MINUSMA, à favoriser la réinsertion socioéconomique des populations de la région de Kidal. Le Colonel Ibrahim Bourgou, Commandant du secteur de la Police des Nations Unies (UNPOL) à Kidal, dont la section a sponsorisé le projet a, pour sa part, rappelé que les activités de sa section visent à instaurer un climat de confiance entre les différentes composantes de la mission onusienne et les communautés locales.
Entre 2016 et 2018, la MINUSMA a financé et mis en œuvre quatre projets similaires en faveur des associations et groupements de femmes de la région de Kidal, qui ont eu un impact positif sur plus de 3000 familles considérées comme vulnérables.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :