Bulletin

Soumaila face à son destin !

Soumaila ne veut pas assumer la défaite électorale qui s’annonce (et qui l’enverrait à la retraite politique). Il cherche par conséquent à interrompre le processus électoral en cours par tous les moyens. Sans illusion sur la pertinence et l’avenir de ses réclamations devant la Cour constitutionnelle dont il cherche à remettre en cause l’indépendance (au moment d’introduire un recours), il cherche manifestement à provoquer des incidents qui pourraient accréditer sa thèse du combat qu’il mène contre la dictature. En mettant des gens dans la rue, il doit espérer obtenir des images des forces de sécurité assurant le maintien d’ordre qu’il pourra exploiter, tout comme il pourra utiliser des éventuelles interpellations de fauteurs de trouble comme une tentative de bâillonner les opposants à la dictature.

Dans ce scénario il ne participerait pas au second tour et réclamerait l’annulation du processus électoral et la mise en place d’une transition. Si cette transition ne voyait pas le jour, il aurait au moins la satisfaction d’avoir pesé sur la légitimité du 2e mandat d’IBK.
Au delà de la communication (Soumi joue la rue sans attendre la décision de la Cour constitutionnelle dont personne ne peut présager la nature).
Cependant, son comportement est immature et égocentrique, il a été associé à toutes les étapes du processus électoral, les doutes sur l’existence d’un fichier parallèle sont nés des manipulations informatiques de ses experts comme cela a été montré lors de la réunion du cadre de concertation à la Primature le 28 juillet, il extrapole à partir d’incidents réels mais localisés et marginaux le jour du vote pour tenter de masquer un mauvais résultat électoral personnel.

S’il estime être un homme d’Etat, il ne peut pas prendre le risque d’être à l’origine d’une crise post-électorale aux conséquences que l’on ne peut anticiper.
L’Afrique a connu de dignes et grands hommes politiques qui n’ont pas accédé à la magistrature suprême mais qui ont eu la sagesse de ne pas pratiquer la politique de la terre brûlée.

S’il est intelligent, il en sortirait grandi et ne disparaîtrait pas des livres d’histoire, mais l’est-il ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :