Bulletin

Mali: la mission d’observation de l’UE salue la bonne tenue du scrutin

© REUTERS/Luc Gnago

Au Mali, il n’y a toujours pas de chiffres officiels, alors que les premiers résultats de la présidentielle doivent être publiés au plus tard vendredi, comme la loi l’exige. L’heure est encore à la centralisation des voix et aux bilans des opérations de vote. Les observateurs de l’Union européenne ont donné une conférence de presse ce mardi matin pour présenter leur conclusion préliminaire. La chef de la délégation européenne était plutôt satisfaite du déroulement du scrutin.

Cécile Kyengé a d’abord félicité le Mali qui aura réussi, selon la mission d’observation de l’Union européenne, à organiser une élection porteuse d’espoir pour le Sahel et l’Afrique, comme elle l’a déclaré. Malgré une campagne difficile dans le contexte sécuritaire actuel, Cécile Kyengé a salué les efforts des candidats, ainsi que le travail du cadre de concertation qui a permis d’apaiser la polémique sur le fichier électoral ou le taux de distribution des cartes d’électeurs.

Maintenant, la mission de l’Union européenne a aussi reconnu que des incidents sécuritaires dans le centre et le nord du pays ont émaillé le vote. Cécile Kyengé a d’ailleurs rappelé au gouvernement qu’elle attend toujours la liste précise des bureaux de vote où le scrutin n’a pas pu se tenir. L’Administration territoriale affirme que 767 bureaux sont concernés, mais n’en donne toujours pas le détail.

Enfin, Cécile Kyengé a aussi appelé les candidats à un peu de mesure. Chacun depuis hier communique des résultats ou des tendances qui sont parfaitement officieuses. La mission européenne souhaiterait plus de maturité et que l’on attende les résultats officiels.

La centralisation des résultats en cours

Des résultats qui ne seront annoncés que par le ministère de l’Administration du territoire, le seul habilité à donner des chiffres, surtout que la commission de centralisation n’a pas terminé ses travaux. A Bamako, les chiffres continuent d’arriver au compte-gouttes à la commission de centralisation nationale, mais cela devrait s’accélérer, ce mercredi, affirme le ministère de l’Administration du territoire. Pour le moment, les résultats de 11 cercles sur 49 ont été déposés à la commission et selon le calcul cela équivaut au résultat d’un peu moins d’un million d’électeurs inscrits sur les 8,5 millions que compte le fichier.

Des résultats en provenance de tout le pays, au Nord comme au Sud, sont disponibles. Par exemple, les récépissés du cercle de Niafunké dans la région de Tombouctou, du cercle de Bourem dans la région de Gao, du cercle de Ménaka, cette zone au nord-est du Mali à la frontière avec le Niger. Des résultats du centre du pays sont également arrivés, ceux du cercle de Djenné, autre foyer d’insécurité. Pour les régions Nord, les procès-verbaux sont arrivés par avion.

La Minusma, la Mission de maintien de la paix des Nations unies, avait, il y a quelques semaines, proposé son soutien logistique pour le retour des résultats. Les préfets sont donc venus les déposer au ministère de l’Administration du territoire, car c’est dans ces locaux que se trouve la commission de centralisation des résultats, une commission présidée par un représentant de l’Etat, des représentants des candidats sont également présents, ainsi que des observateurs internationaux.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :