Bulletin

Projet d’eau de Kabala : Le chantier évolue à un rythme soutenu

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, accompagné d’une forte délégation s’est rendu,  le jeudi 24 mai, à Kabala pour constater l’évolution du chantier du projet d’approvisionnement en eau potable de Bamako à partir de Kabala. Le ministre a été rassuré du respect du délai contractuel du chantier dont la réception est prévue pour le 15 décembre 2018.

La visite s’est déroulée en deux étapes. La première a été marquée par une séance d’entretiens avec les responsables impliqués dans la réalisation de ce vaste chantier dont les chefs d’entreprises en charge des travaux.

La visite était guidée par Roger Leclerq, contrôleur du chantier.

Le premier lot du chantier consiste à réaliser une prise d’eau dans le fleuve Niger, une canalisation de liaison, une station d’exhaure et un conduit de refoulement des eaux brutes.  Son taux d’exécution physique actuel est de 81,40% pour un délai consommé de 95,70% et un taux d’encaissement de 80,53%.

Le deuxième lot consiste à produire de l’eau  potable pour la ville de Bamako et ses environs. Cette tranche est exécutée  à 67,16% pour un délai contractuel consommé de 76,9%. Le taux d’exécution financière est de 52,62%. Le coût total de ce lot est de 46.527.025.988 FCFA HT HD.

La délégation du ministre a constaté des retards liés à la livraison et au montage des équipements. Mais à travers différentes rencontres entre les acteurs du chantier et le ministre de l’Energie et de l’Eau, des dispositions ont été prises pour résoudre ce problème. Il a été instruit au groupement (SUEZ-OTV-SOGEA-SOTOM-AI PROJECT) de transmettre un planning cohérent et actualisé avec une note justificative des moyens qui seraient mis en œuvre pour respecter le délai de livraison du projet. Les responsables du chantier suite à un autre constat, se sont engagés à prendre des mesures pour garantir les aspects de sureté et de propreté sur le chantier.

Quant au lot 3 relatif à la canalisation de refoulement de l’eau traitée, il est exécuté à  95, 8% pour un délai contractuel consommé de 134,3%.

L’exécution de ce lot enregistre un retard assez important. Il est demandé aux groupements d’entreprises (SOGEA SATOM/DENYS) en charge de la réalisation de ce lot, de prendre des dispositions pour le respect strict de leur engagement vis-à-vis du Maitre d’ouvrage. Il a été signalé au ministre qu’une demande de prorogation de délai de 4 mois a été sollicitée. Des travaux non prévus au marché dont le raccordement aux réservoirs de Bacodjicoroni ont été demandés au regroupement d’entreprises.

L’évolution du chantier de façon générale est satisfaisante. Quelques difficultés sont néanmoins à signaler selon le contrôleur. Il s’agit de la qualité très dure du terrain rendant difficile la canalisation de refoulement de l’eau traitée (un tuyau par jour ou même deux jours d’excavation avec des matériels adéquats, l’insuffisance dans les dossiers qui demande des modifications d’ordre technique et financière (problème en cours d’examen par le Maitre d’œuvre et le Maitre d’ouvrage).

Le ministre et sa délégation ont également été informés sur l’évolution de l’aspect alimentation en énergie (lignes électriques 1E et la Centrale thermique 2E) du chantier. Un marché attribué à la société EDM SA à travers une convention de Maitrise d’Ouvrage délégué pour un délai contractuel de 30 mois. La centrale est retirée de la prestation de l’EDM SA par la BEI (bailleur de fonds) et donnée en avenant au marché du lot 2. Sur la base du planning d’une convention révisée le 3 janvier 2017, l’alimentation en énergie connait un délai consommé de 104%  et un avancement global de 80% pour les lignes et 20% pour le volet central. Le contrôleur a fait savoir qu’une prolongation de délai de convention de 30 à 40 mois a été demandée par EDM SA pour finaliser les travaux de la ligne.

Après cette séance d’entretiens avec les responsables du chantier, le ministre Malick Alhousseini a estimé que de façon globale, le chantier évolue bien. « Comparé à notre dernière visite, il y a une nette évolution des travaux du chantier avec un taux d’exécution globale d’environ 85%. Un autre constat, contrairement à notre dernière visite, l’ensemble des responsables des entreprises en charge du chantier sont présents quantitativement et j’ai eu les assurances de leur part que le délai contractuel sera respecté », a déclaré le ministreSelon lui, à partir du 15 septembre, les premiers mètres cubes d’eau seront produits.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :