Bulletin

Présidentielle de juillet : L’Adéma annonce l’investiture de son candidat le 25 avril

Le processus de désignation du candidat continue à l’Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma), principale alliée du parti au pouvoir au Mali, au sein de la majorité présidentielle. Un soutien dès le 1er tour à une éventuelle candidature du président IBK  est écartée, soufflent les partisans d’une candidature interne qui viennent de gagner une nouvelle bataille.

Lors de la dernière conférence nationale du parti, la semaine dernière, les partisans de la  candidature en interne de l’Adéma, ont imposé la date du 25 avril 2018  comme celle de l’investiture du candidat pour la présidentielle du 29 juillet prochain en lieu et place du 25 mai soutenu par les partisans du président de la République.

On compte cinq candidats déclarés. Au-delà du maire de la ville de Sikasso, Kalfa Sanogo, qui sera sans l’onction du parti,  on retrouve Moustapha Dicko, ancien ministre et membre de l’instance dirigeante de l’Alliance, Dramane Dembélé, qui a porté les couleurs de l’Adéma lors de la présidentielle de 2013, Abdoulaye Pona, président sortant de la Chambre des mines, et Mamadou Koné.

MJMP : La présidente interpelle la conscience collective malienne

Le mouvement “J’aime mon pays” a lancé officiellement ses activités le samedi 31 mars à la Pyramide du souvenir. C’était en présence de plusieurs députés de l’AN.

L’objectif de ce mouvement, selon le président d’honneur, Cheick Oumar Sissoko, est de soutenir la jeunesse et le Mali en particulier pour les actions de développement afin de faire avancer notre pays.

“Le Mali souffre dans sa chaire. Nous voulons le cri de cœur des Maliens pour apporter des solutions aux problèmes du Mali”, a-t-il développé. Il a invité tous les Maliens à intégrer ce mouvement pour un Mali soudé, unis, fort et prospère.

La présidente du MJMP, Sanogo Oumou Dicko, a rendu un vibrant hommage aux victimes des journées historiques de mars 1991.  Elle a interpellé la conscience collective malienne  en ces termes “plus jamais ça”.

“Nous avons créé ce mouvement pour enseigner le civisme, le patriotisme, la tolérance, la paix et la cohésion sociale. Nous avons des modèles et notre ambition est grande. Sékou Touré et Modibo Kéita, qui ont été les pères fondateurs de nouvelle nations, nous ont légués l’engagement patriotique pour réaliser l’unité politique et la cohésion  sociale”, a-t-elle dit. Elle a invité l’ensemble des Maliens à faire preuve de responsabilité et de sens élevé de la nation.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :