Bulletin

Affaire ASAM-SA : Tiéman Hubert Coulibaly et son père Moussa Balla Coulibaly assigné en justice par Aliou Tomota

Le bailleur de fonds de la Société Europe Handling Mali (EHM), le partenaire technique et financier d’Asam, Aliou Tomota a porté plainte en justice contre Moussa Balla Coulibaly et son fils Tiéman Hubert Coulibaly pour détournement, escroquerie et abus de confiance. Mais, les initiés de droits appelleront cela «une affaire de désignation de mandataire judiciaire ». De toutes les façons, l’affaire est devant le tribunal de commerce de Bamako. Avant-hier, le lundi 8 janvier, les parties étaient devant le juge du commerce. Le délibéré est prévu pour le 15 de ce mois.

tieman_coulibaly_247460462

Pour rappel, c’est  Aliou Tomata, le PDG du Graphique industrie, qui a délivré le chèque de 150 000 000 FCFA, le 13  août 2006, pour les 15 000 actions (10 000 FCFA chaque action) du partenaire technique et financier (EHM) d’Asam. C’est lui encore qui a versé le premier salaire du premier Directeur général Asam, un Belge, dont l’administrateur général  EHM (Tiéman Hubert Coulibaly), a fait venir du Congo. Par la suite, l’enfant de Dia Tomota s’est senti abusé et trahi et a attaqué le père et le fils devant le tribunal.

EHM a signé, en 2007, une convention de 25 ans avec l’Etat du Mali dans le cadre de la gestion d’Assistance aéroportuaire du Mali (ASAM-SA). Il semblerait que le père et le fils ont trahi le bailleur de fonds de la société gérante, Aliou Tomota, avec la complicité de ses hommes de confiance. Depuis, plus de 10 ans maintenant, Tomota n’a jamais vu un rond tombé de son investissement. Pourtant, chaque année, plusieurs dizaines de millions voire milliards sont versés dans le compte du partenaire technique et financier d’Asam. Navré, Tomota a porté plainte contre Moussa Balla Coulibaly et fils Tiéman Hubert Coulibaly, administrateur de la société  Europe Handling Mali. Malgré son entrée dans le gouvernement depuis  aout 2012, Tiéman Hubert Coulibaly est le seul signataire de la société domiciliée à la banque Atlantique. L’actuel ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale le fait en flagrante violation de la Constitution de la République du Mali, notamment son article 58. Ceci, expliquant cela, il y avait une terrible confusion autour des documents EHM.

En effet,  la société EHM est bel et bien une filiale du Groupe Tomota, selon les documents de sa création. Mais, elle dispose plusieurs registres de Commerce : RCCM Ma-BKO-2006-B2201; RCCM : Ma-BKO-2005-A2201 ; RCCM : Ma-BKO-2005-B2201.  Aussi, l’adresse que portent les entêtes de la société Europe Handling Mali (EHM) n’est autre que celle du Groupe Tomata (Av. Cheickh Zayed, Imm Baldé, BP 2412- Bamako). Cette adresse précise, juste  à côté du Centre culturel islamique d’Hamdallaye, notamment à l’Imm Baldé, on trouvera  que les plaques de graphique industrie et Huicoma. Mais, EHM n’exerce pas à cet endroit précis.

Affaire à suivre

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :