Bulletin

IBK inaugurera la mine d’or de Fékola en février prochain : B2Gold a investi 560 millions de dollars et va produire 11 tonnes par an

En vue de contrôler les derniers réglages des préparatifs pour l’inauguration de l’exploitation aurifère de Fékola, en février prochain, le ministre des Mines et du pétrole, Pr Tiémoko Sangaré, accompagné d’une délégation du département, s’est rendu le samedi 20 janvier sur le site de Fékola. Il a constaté que « tout est fin prêt » en se réjouissant de cet investissement « le plus important », estimé à plus de 520 millions de dollars et devant créer près de deux milles emplois

ibk_disc_483459173

La délégation du ministreIBK inaugurera la mine d’or de Fékola en février prochain : B2Gold a investi 560 millions de dollars et va produire 11 tonnes par an Tiémoko Sangaré était composée de son Chef de cabinet, Mme Traoré Oumou Soumaré, de la Directrice générale de la géologie et des mines, Mme Lelenta Awa Bah, du conseiller technique, Bafa Sangaré, du Haut fonctionnaire de défens auprès du ministère de la Défense, Colonel Abdoulaye Kéita, des chargés de missions Adama Diallo, Lassina Sogodogo.

Cette visite du site minier s’est déroulée au pas de charge dans la carrière, l’usine voisine avec de brillants exposés sur les techniques d’extraction, de concassage, d’entreposage dans le stock transitoire, de traitement chimique (cyanure et chaux), etc, jusqu’au gold room (chambre de collecte de l’or).

La délégation a aussi aux ingénieurs et autres techniciens spécialistes d’exploitation du minerai de parler des 7 phases du système d’extraction et de se faire une idée rassurante des bassins et du parc à boue avec un risque minime d’infiltration. « Nous sommes rassurés par ce système d’exploitation minière conforme aux standards internationaux, et qui tient compte de la protection de l’environnement », a indiqué le ministre Tiémoko Sangaré, qui s’est dit heureux des retombées positives en termes d’emplois, de ressources fiscales à en tirer. Il a exprimé le vœu que l’agenda du chef de l’Etat lui permette de faire le déplacement pour l’inauguration de cet important projet minier.

L’Etat du Mali est actionnaire de cette production minière industrielle est de 20%. « C’est le plus important investissement privé réalisé dans notre pays durant ces vingt dernières années », dira le ministre des Mines et du pétrole, Pr Tiémoko Sangaré, qui ajoutera que cette exploitation va générer un millier d’emplois permanents et autant si non plus d’emplois saisonniers. Et le ministre de souhaiter vivement que le président de la République puisse présider l’inauguration de ce projet minier dans les prochains jours, certainement durant le mois de février.

Les dirigeants de la mine ont aussi investi dans le social en finançant depuis 2015, la construction de 665 bâtiments modernes pour reloger les populations riveraines de la carrière (perturbées par les nuisances sonores provenant des concassages et du dynamitage de roches). Ce nouveau village Fadougou comportera aussi son marché, mosquée et medersas.

Le Directeur pays de B2Gold-Mali, Mohamed L. Diarra s’est réjoui de la teneur de la mine estimée à 2,7 et le permis du site aurifère qui s’étend sur 75 km2 avec une production attendue pour cette année 2018 de 950 000 onces d’or, une once valant 31,103 grammes. Il a souligné l’importance de l’investissement, qui va créer de nombreux emplois et impacter le développement économique et communautaire du cercle de Kéniéba et de la région de Kayes, sans oublier les impôts et taxes que la société va payer à l’Etat.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :