Bulletin

Mali : Concertation et action sur la gouvernance foncière au Mali : la Plateforme nationale multi-acteurs des Directives de gouvernance foncière du CSA de la FAO monte au créneau

Source : MaliActu

Depuis 2014, la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP), avec la Convergence malienne contre les accaparements de terres (CMAT) est engagée dans la dissémination des Directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts du CSA de la FAO, garantes des droits des communautés sur leurs terres. C’est en respectant cette tradition que la 7ème rencontre annuelle de la plateforme multi-acteurs sur les Directives de gouvernance foncière du CSA de la FAO s’est tenue, le jeudi 14 décembre 2017, à l’hôtel Olympe. Elle a regroupé une soixantaine de participants avec comme objectif général de faire le bilan des activités réalisées en 2017 et tracer les perspectives de 2018.

atelier-foncier 221217

La cérémonie d’ouverture de cette 7ème rencontre annuelle de la plateforme nationale multi-acteurs des Directives de gouvernance foncière du CSA de la FAO était présidée par le représentant du Gouverneur ; du président de la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP), Ibrahima Coulibaly et du représentant du ministre de l’Agriculture, Daouda Diarra, expert foncier dudit Ministère.

Il est important de signaler que cette plateforme foncière est co-présidée par le Ministère de l’Agriculture et le Ministère de l’Habitat, des domaines et des affaires foncières, la Vice-présidente et le Secrétariat permanent sont assurés par la CNOP. Les acteurs du cadre de concertation sont des représentants des services étatiques et administratifs, la FAO, les organisations paysannes, la société civile notamment via la Convergence malienne contre les accaparements de terres (CMAT) dont la CNOP est membre fondateur ; des experts internationaux sur le foncier, des associations, du Haut conseil des collectivités investis sur la problématique foncière et environnementale. L’ensemble est soutenu par la FAO et actuellement financé par le gouvernement belge. Ainsi, tous les ans, la plateforme de gouvernance foncière se réunit pour partager le travail de l’année en cours mené par le cadre de concertation et les perspectives de l’année suivante.

Selon le représentant de ministre de l’Agriculture, Daouda Diarra, l’objectif de ce cadre de concertation et d’action sur la gouvernance foncière au Mali est de créer un espace de discussion et d’échange entre les services techniques de l’État et la société civile autour des enjeux liés au foncier. Aux dires de M. Diarra, lors des trois dernières années, plusieurs activités ont été menées par le cadre de concertation et d’action sur la gouvernance foncière au Mali, en particulier un important travail au regard du projet de loi foncière agricole promulguée en avril 2017 dont la mise en œuvre est au cœur de l’actualité ainsi que la cohérence des textes fonciers en cours de révision dans le cadre de la Réforme domaniale et foncière.

Il a remercié tous les partenaires techniques et financiers qui ne ménagent aucun effort pour les accompagner dans la promotion du secteur agricole. «Je suis convaincu qu’au cours de cette rencontre, vous aboutirez à des recommandations utiles qui seront portées par la Plateforme multi-acteurs sur les Directives de gouvernance foncière », a-t-il dit. Et de réaffirmer toute la disponibilité de son département et celle des autres Ministères sectoriels pour les accompagner afin que ce travail entrepris soit à la hauteur des attentes.

Quant au président de la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP), Ibrahima Coulibaly, il a déclaré que cette rencontre est très capitale pour le secteur du développement rural notamment sur la question foncière agricole. Selon lui, aujourd’hui les paysans sont confrontés chaque jour au problème de spéculation foncière qu’ils cultivent et c’est aux autorités compétentes de prendre des mesures pour endiguer le pire dans les jours à venir. C’est pour cela que depuis des années son organisation s’engage, chaque année, à soumettre aux autorités compétentes les solutions ou les recommandations.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :