Bulletin

Apres le refus de la liberté provisoire pour Sanogo et co-accusés : Les femmes des bérets verts menacent de « marcher nues »

La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako a rejeté mardi la demande de liberté provisoire pour le général Amadou Haya Sanogo et ses co-détenus. Accusés dans la disparition de 21 bérets rouges en 2013, l’ancien putschiste et 17 de ses coaccusés sont écroués en prison depuis quatre ans.

association-collectif-epouse-femme-militaire-armee-soldat-beret-vert-ancien-putschiste-dembele-maison-presse.jpg

Le Collectif des femmes des détenus juge la décision de la Chambre d’accusation décevante. Selon elles, la grève de la faim étant suspendue, « d’autres actions seront entreprises au cas où le ministre de la Justice ne donne pas satisfaction à leurs doléances, précisément la libération de leurs époux ». Les épouses attendent l’issue d’un entretien entre le ministre de la Justice et le Premier ministre. « Si on n’a pas satisfaction on va marcher nues et après on va s’installer au camp 1 avec nos époux », a prévenu sur les antennes de Studio Tamani, Mme Konaré Lafia Diarra, épouse du capitaine Amadou Konaré.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :