Bulletin

Discours de Monsieur Malick Alhousseini, ministre de l’énergie et de l’eau

Cérémonie d’inauguration des ouvrages hydrauliques de renforcement de l’adduction d’eau potable de Kayes et lancement de l’Opération 1500 Branchements sociaux

Malick-ALHOUSSEINI
===
Discours de Monsieur Malick Alhousseini,
ministre de l’énergie et de l’eau
====
Kayes, le 17 octobre 2017

  • Excellence, Monsieur le Président de la République ;
  • Monsieur le Président du Conseil Economique, Social et Culturel ;
  • Mesdames et Messieurs les Ministres ;
  • Monsieur le Grand Chancelier des Ordres Nationaux ;
  • Madame l’Ambassadeur du Royaume du Danemark
  • Monsieur le Gouverneur de la région de Kayes
  • Monsieur le Maire de la commune de Kayes
  • Honorables députés ;
  • Mesdames et Messieurs les Chefs des Missions Diplomatiques et Consulaires et des organisations Internationales
  • Messieurs les Chefs de Quartiers et de Village, Honorables notabilités ;
  • Mesdames-Messieurs les Représentants de la Société civile et des services techniques de l’État ;
  • Distingués invités ;
  • Mesdames-Messieurs ;

Permettez-moi tout d’abord, d’exprimer mes vifs remerciements au Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA, d’avoir honoré de sa présence cette cérémonie.

Mes remerciements vont singulièrement aux populations de Kayes, chefs coutumiers et autorités traditionnelles, élus des collectivités de Kayes, Bafoulabé, Diéma, Kéniéba, Kita, Nioro du Sahel, Yélimané , pour la mobilisation et l’expression de cette ardente solidarité à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA.

Qu’il me soit permis, Monsieur le Président de la République, de saluer l’action de mes devanciers, cadres émérites et grand commis de l’Etat qui, avec Votre confiance, ont posé avec un sens élevé du devoir les jalons de ce que Votre confiance me permet de continuer aujourd’hui.

Excellence, Monsieur le Président de la République ;

 L’honneur m’échoit, une fois encore, après l’inauguration de la station compacte de production d’eau potable de Kalabancoro, le 17 octobre 2016, de m’adresser à Vous pour Vous rendre compte d’une action attendue de la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie et à l’eau potable.

Excellence, Monsieur le Président de la République ;

C’est toujours un défi redoutable de s’adresser à Votre très auguste personne, en raison sûrement de l’extrême déférence qui doit encadrer le propos. En raison également de la qualité de l’auditeur, Monsieur le Président de la République, Vous qu’une source absolument digne de foi   – pour ne pas la citer – distingue comme étant l’Homme d’Etat qui, après Léopold Cedar Senghor, et depuis cet illustre devancier, possède la maîtrise la plus établie et la pratique la plus élaborée de la langue française.

C’est un défi, Excellence, Monsieur le Président de la République, de parler de l’Etat à Vous, à qui le sort a attribué l’exceptionnel destin d’être successivement Chef du Gouvernement, du Parlement et de l’Etat. Mais cet exceptionnel destin a, en retour, le don de forger en son élu que vous êtes, les caractères de tolérance, d’humilité, de sagesse qui me fondent à franchir le pas dès qu’il est question du Mali. C’est le cas, Monsieur le Président de la République.

Excellence, Monsieur le Président de la République

C’est avec un réel plaisir et une grande joie que je prends la parole, aujourd’hui, à cette cérémonie d’inauguration des ouvrages hydrauliques de renforcement de l’adduction d’eau potable de Kayes, réalisés grâce à l’Appui Danois au Programme Sectoriel Eau-Assainissement (PADS-PROSEA), en sa sous-composante hydraulique urbaine.

La ville de Kayes est alimentée par la station de traitement et de refoulement de Khasso-Diaboubou, d’une capacité de 10 320 m3/jour à partir du fleuve Sénégal, réalisée en 1972, dans le cadre du jumelage avec la ville allemande de Magdeburg.

Ainsi, dans un premier temps, sur financement de la Banque Africaine de Développement, la station a été dotée de 3 décanteurs avec une capacité cumulée de 500 m3/heure, 3 filtres à sable, deux réservoirs enterrés de 1 000 m3 chacun, 1 station de refoulement d’eau traitée et 1 château d’eau de 1 200 m3.

Par ailleurs, dans le cadre du Programme sectoriel Eau I et II initié par le Gouvernement du Mali et financé par la République Fédérale d’Allemagne, la station a été renforcée par 2 nouvelles pompes de refoulement, 1 pompe d’exhaure, des pompes doseuses. Le réseau avait une longueur de près de 165 km et desservait 8.896 abonnés dont 341 bornes fontaines publiques et 49 aires de lavage.

Excellence Monsieur le Président de la République ;

De réelles contraintes sont apparues à la desserte régulière de l’eau potable à Kayes. Les capacités de la station sont absorbées dans l’urbanisation et les exigences d’une vie domestique en modernisation. Au regard de ce constat, le Gouvernement du Mali a adopté le Programme Sectoriel Eau et Assainissement qui vise à réduire le déficit actuel d’approvisionnement en eau potable dans les centres urbains de Kayes, Koutiala, Sikasso et Kati, grâce au Royaume du Danemark.

Excellence Monsieur le Président de la République ;

Je voudrais, en Votre nom, présenter nos remerciements les plus sincères à l’ensemble des partenaires techniques et financiers, notamment la République Fédérale d’Allemagne, la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Royaume du Danemark.

Excellence Monsieur le Président de la République ;

S’agissant des travaux hydrauliques sur l’adduction d’eau potable de Kayes, dont Vous inaugurerez tout à l’heure les ouvrages, ils ont consisté au renforcement du réseau de production et de distribution de la station de pompage. Ainsi la capacité de production d’eau potable est passée aujourd’hui à Kayes de 10.000 à 20.000 mètres cubes, soit une augmentation de 100%. Quant à la densification du réseau, elle passe de 165 à 271,8 Km, soit une augmentation de 165%.

Le coût total des investissements réalisés se chiffre à Trois milliards quatre cent six millions sept cent quatre-vingt-onze mille neuf cent quatre-vingt-seize francs (3 406 791 996) F CFA.

 Il est prévu, sur Vos instructions, une opération de 1.500 branchements sociaux dans l’élan de solidarité nationale et de justice sociale, prônées par Vous, Monsieur le Président de la République, et dans le cadre de laquelle Vous ferez à nous tous l’honneur de remettre aux sept (7) premiers bénéficiaires les polices d’abonnement et de procéder à la coulée d’eau au domicile de Monsieur Abdramane Diarra, l’usager chez qui la SOMAGEP a livré les travaux ce début de semaine.

Excellence Monsieur le Président de la République ;

Le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable, pour la période 2017 – 2018, oriente le ministère de l’Energie et de l’Eau à faciliter l’accès à l’eau potable – accès tout à la fois géographique et financier – pour les populations à faibles revenus par la multiplication des aménagements et des points d’eau, y compris en milieu urbain et semi urbain. C’est-à-dire là où les populations déjà en difficulté payent l’eau quatre à cinq fois plus cher qu’un abonné ordinaire.

Dans cet ordre, après l’inauguration, le 17 octobre 2016, par Vos soins, Monsieur le Président de la République, de la station de pompage de Kalanbancoro, le projet d’alimentation en eau potable de Bamako à partir de la localité de Kabala, totalisant 300 millions de litres d’eau par jour est entrée dans une phase très active de sa réalisation, et je puis Vous confirmer que les premiers mètres cubes d’eau potable sont attendus le 13 décembre 2018.

Dans le même élan de solidarité nationale et de justice sociale, sous Votre Très Haute Autorité, une opération de 96.000 branchements sociaux sera lancée dans les 6 communes du District de Bamako et sa périphérie, dès le début de l’année 2018.

Excellence Monsieur, le Président de la République ;

Le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable prévoit dans la région de Kayes la réalisation de 233 équivalents points d’eau moderne dont 40 adductions d’eau potable, 277 bornes fontaines, 85 SHVA / SHPA, 178 PMH ainsi que la réhabilitation de 214 puits modernes et 211 pompes à motricité humaine. Au registre du plan opérationnel de la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, pour la période 2017 – 2018,

 

  • le Programme National de Mobilisation des Ressources en Eau (PNMRE), cofinancé par le Mali et la République Fédérale d’Allemagne, pour 21 milliards de FCFA, permettra la réalisation de 42 nouveaux systèmes AEP dont 8 systèmes AEP/AES dans la région de Kayes, notamment à Djataya, Aourou, Fegui, Marena Diombougou, Mahina, Koniakari, Sébékoro et Segala ;

 

  • le projet d’Hydraulique Villageoise dans la région de Kayes, entrepris sur fonds propres de l’Etat du Mali, pour 300 millions de francs CFA, verra la réalisation de 35 forages positifs équipés de pompe à motricité humaine, dans chacun des 7 cercles de la région ;

 

  • Le Programme d’Alimentation en Eau Potable et Mesures d’Assainissement (PAEPMA), d’un coût de près de 44 milliards de FCFA, conjointement consenti par le Mali et l’Allemagne, permettra de réaliser dans la région de Kayes
    • 82 forages positifs,
    • 46 nouveaux systèmes d’adduction d’eau potable dans les localités de 2.000 à 5.000 habitants,
    • 6 nouveaux systèmes d’adduction d’eau potable dans les localités de plus de 5.000 habitants.

 

  • le Programme AEP 6 villes, financé par l’Etat du Mali sur un prêt consenti par la Banque Mondiale, entreprendra, dès le début de l’année 2018, la réalisation d’ouvrages de stockage et de canalisation dans les villes de :
    • Kita, pour un coût de             731.179.875 fcfa
    • Nioro du Sahel, pour un coût de 324.761.975 fcfa
    • Sélingué, pour un coût de 565.722.525 fcfa
    • Markala, pour un coût de 606.661.550 fcfa
    • Bougouni, pour un coût de 123.481.400 fcfa
    • Gao, pour un coût de 500.000.000 fcfa

 

Par ailleurs, les travaux de renforcement du système d’adduction potable de Tombouctou commenceront en 2018, pour un coût de 6 milliards 500 millions de FCFA, conjointement financés par l’AFD, l’Etat du Mali et la KFW et la réhabilitation du système d’adduction d’eau complète de la ville de Kidal, en 2017 – 2018, a commencé pour un coût de 2, 3 milliards de FCFA, entièrement financés par le budget d’Etat

 

Dans l’élan de solidarité nationale et de justice sociale, tous ces systèmes d’adduction d’eau potable seront assortis de branchements sociaux, en exécution de Vos orientations, dans le cadre du Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie et à l’eau potable.

Déjà, à partir de la station compacte de production d’eau potable de Kalabancoro, premier maillon du projet d’alimentation en eau potable de Bamako à partir de la localité de Kabala, 565 branchements sociaux ont été réalisés en faveur de nos compatriotes à faible revenu. Dans le même ordre, 3 .000 branchements sociaux ont été lancés le 16 septembre 2017 à Sikasso, 300 branchements sociaux le 17 septembre 2017 à Koro et 300 à Bankass, 100 branchements sociaux le 23 septembre 2017 à Dioro et 200, le 24 septembre 2017 à Niono.

Excellence, Monsieur le Président de la République ;

La mise en œuvre du programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable a conduit, dans le souci de faciliter l’accès à l’eau potable aux populations à faible revenu, à la réalisation de quarante-sept systèmes d’hydrauliques villageoises améliorés (SHVA), au titre de l’année 2017, sur des ressources de l’Etat, dont 28 à Bamako, 6 à Koulikoro, 8 à Gao et 5 à Kidal.

La pertinence de l’opération SHVA a été à ce point partagée par les amis du Mali que le Japon a accordé le financement de 46 SHVA dans le District de Bamako et environs pour 1 840 000 000 F CFA.

Excellence, Monsieur le Président de la République ;

Le programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable, c’est aussi l’extension du service public de l’eau potable, par la Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP SA) et la Société Malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP SA) à tous les chefs-lieux de cercle et toutes les localités frontières du pays.

Dans ce cadre, le périmètre de concession de deux sociétés passe de Dix Huit localités initiales à 68 localités, d’ici la fin 2018. L’opérationnalisation de cette mesure est d’ores et déjà effective à Zégoua, Kadiolo, Macina, Ouelessebougou, Bafoulabé, Yélimané, Kolokani, Touba, Koury, Dioila, Fana, Baraouéli, Konobougou, Yorosso, Bla, Macina, Niono, Tominian, Bourem, Ansongo, Ménaka, Kéniéba, Djénné, Koro, Bankass, Nara, Banamba, Douenza.

Par ailleurs, la SOMAPEP SA / SOMAPEP SA est en instance d’installation dans les centres de Diboly, Gogui, Mahina, Kangaba, Siby, Yanfolila, Dioro, Diré, Goundam, Niafunké, Léré.

Excellence, Monsieur, le Président de la République ;

Toutes ces actions, allant de la disponibilité de l’eau potable à la réalisation des branchements sociaux, issues du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales ont suscité, de la part des populations, élus, autorités traditionnelles et coutumières, un élan affirmé de la reconnaissance et de la gratitude à Vous, Monsieur le Président de la République, pour la tenue de Vos engagements.

A cet effet, les témoignages des populations ont tour à tour exprimé la joie des enfants, notamment de la petite fille, pour l’amélioration désormais de ses conditions d’apprentissage. Les femmes, pour le soutien aux activités génératrices de revenus, et la diaspora pour l’amélioration des relations avec le terroir, ainsi que l’heureuse perspective offerte pour l’investissement et l’entrepreneuriat.

 Excellence Monsieur, le Président de la République ;

L’occasion est donc indiquée d’associer à cette cérémonie le point de la mise en œuvre du Programme présidentiel d’accès à l’énergie, pour la période 2017 – 2018.

Ainsi le service public d’électricité par la société Energie du Mali est effectif à Yélimané, Kolokani, Siribala, Dougabougou et Ansongo. Egalement, les dispositions sont en cours pour la reprise, d’ici fin 2017 et dans le courant de 2018, des centres de Banamba, Ménaka, Bourem, Yorosso, Kouri, Kolondiéba, Mahou, Kéniéba, Sadiola, Dioro, Téné, Ghourma-Rharous, Tessalit.

La réhabilitation de la centrale thermique de Kidal par l’acquisition de nouveaux groupes électrogènes est en cours pour un coût de 2,6 milliards, entièrement financé par l’Etat et la réhabilitation totale de la centrale de Tombouctou, financée pour 4 milliards 200 millions de FCFA par l’Etat du Mali et le Fonds de solidarité de la CEDEAO, est entièrement terminé.

Je voudrais vous savoir gré, de votre immense leadership, à orienter notre action, au nom de la justice sociale, vers des localités phares de l’évolution de notre pays, dont le service de l’énergie n’a pas accompagné le statut, notamment Yélimané, Bamanba, Kolokani, Kolondiéba, Bourem, Ansongo, Gourma-Rharous, Nara, Kéniéba, Yorosso.

Excellence Monsieur, le Président de la République ;

L’électrification rurale constitue une priorité cardinale du Programme présidentiel d’urgences sociales, parce que Vous nous l’avez instruite, nous fondant sur la réalité que les zones rurales constituent notre source de production et d’approvisionnement.

L’Agence Malienne pour le Développement de l’Energie Domestique et l’Electrification Rurale (AMADER), avec l’appui des pays amis, entreprend la mise en œuvre d’un ambitieux programme d’installation de centrales solaires et de centrales hybrides, pour répondre à l’amélioration des conditions de vie, et soutenir l’activité agro-pastorale, pour un montant de 58,25 Milliards de FCFA mobilisés à travers :

  • le projet d’électrification de 14 localités, par la République Fédérale d’Allemagne, pour un financement de 3,64 milliards de FCFA, qui a d’ores et déjà doté de centrale solaire / diésel les 11 localités suivantes de la région de Kayes : Doualé, Madina, Djedikui Kassé, Guindita, Kourounidifing, Kandia, Yéréré, Nomo, Korokodjo, Saourané et Tigana.
  • le projet Système Hybride d’Electrification Rurale (SHER), financé avec l’appui de la Banque Mondiale, pour 22,5 milliards de FCFA dans le cadre duquel 25 localités de la région de Kayes doivent bénéficier d’installations hybrides pour l’accès à l’énergie dès 2018.
  • le Projet Production Hybride et Accès Rural à l’Electricité (PHARE), financé par l’Agence francaise de Développement, pour un coût de 25 milliards de FCFA, qui permettra à 33 localités de la région de Kayes, sur 60 localités éligibles au Projet, de bénéficier de centrales hybrides ou du renforcement des installations existantes ;

 

  • le projet Electrification de 24 localités dans le cercle de Macina, financé par la Banque Islamique de Développement (BID), pour 10,23 milliards de FCFA, pour l’équipement entièrement solaire du système électrique des localités ;

Le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie, c’est aussi la mise en œuvre     du programme 36.123 lampadaires solaires, dont une phase de 1.505 lampadaires a été réalisé dans 21 localités de la région de Ségou et 11 localités de la région de Mopti. Le programme se poursuivra en 2017, 2018, pour 300 localités, parce que Vous nous l’avez instruit, mais aussi parce que nous avons entendu votre poignant plaidoyer pour nos compatriotes des zones rurales, « qui, dès le coucher du soleil, scrutent déjà le jour prochain, faute de lumière ».

Excellence Monsieur le Président de la République ;

L’électrification rurale, à partir de l’hydroélectricité, dans le cadre de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) connait un essor tout à fait remarquable.

Ainsi, l’électricité de Manantali, mise en exploitation depuis 1986, bénéficie en cette année 2017 à 34 villages des communes de Bafoulabé et Kita, pour un coût de 3.065.000.000 FCFA.

L’électrification des villages de la zone du complexe hydro-électrique de Félou a déjà abouti, dans sa première phase, à l’électrification des villages de Médine, Lontou et Bangassi dans la commune de Hawa Dembaya. Les travaux, d’un coût de 100 millions de FCFA ont été réceptionnés et les installations transférées à EDM SA.

La seconde phase, dont les travaux vont démarrer en novembre 2017, pour 10 mois, pour un coût de 562 millions de FCFA, concerna, dans la commune de Hawa Dembaya, les villages de Kaffa, Kounda, Fatola, Mamoubougou, Lomba, Keniou, Boteguékourou.

En ce qui concerne l’électrification rurale à partir du complexe hydro-électrique de Gouina, , les contrats de marché ont été passés pour 6 milliards de FCFA et les travaux débuteront en 2018 pour le raccordement des villages de Diamou, Hamaya, Temassetou, Makania, Takoutala, Bouroukoun, Bagouko, Tambafara, Galougo, Balandougou dans la commne de Diamou ; les villages de Dinguira Logo, Fanguine Kouta, Fanguine Koto, Maloum, Kakoulou, Saboucire dans la commune de Logo et Dipara dans la commune de Bafoulabé.

  Excellence Monsieur le Président de la République ;

Pour finir avec les actions dans le cadre de l’OMVS, je voudrais vous remercier, Monsieur le Président de la République, et me faire écho solidaire de mon collègue Ministre des Transports, de votre implication personnelle, pour l’adoption d’une feuille de route de la navigation sur le fleuve Sénégal. La mise en œuvre de cette feuille de route a abouti, à date, à l’organisation d’une mission test de la navigabilité du fleuve, sur le bief St-Louis au Sénégal et Ambidedi au Mali, et dont l’arrivée à Ambidedi est prévue ce 19 octobre 2017, ouvrant l’heureuse perspective de la navigation sur le fleuve Sénégal.

Excellence, Monsieur le Président de la République ;

Je voudrais avec votre permission noter la bienveillante implication de la diaspora de Kayes dans la mise en œuvre du Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie et à l’eau. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre franche collaboration.

Excellence, Monsieur le Président de la République ;

 Je ne saurais terminer sans, une fois de plus, exprimer mes sincères remerciements et ma profonde gratitude au Royaume du Danemark pour la mise en œuvre de l’Appui Danois au Programme Sectoriel Eau Assainissement.

Je voudrais aussi dire merci, en votre nom, aux prestataires, Faso Général Technology (FGT), Entreprise EDAK et Société Leglegue Salfo (SOSAF), ainsi que le groupement Ramboll – Cintech, en charge des études et du suivi-contrôle des travaux.

Que la Direction Nationale de l’Hydraulique, la SOMAGEP SA et la SOMAPEP SA trouvent l’expression de nos encouragements pour le sens du service public.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :