Bulletin

Niger-Mali : une nouvelle tactique imparable et l’erreur fatale des terroristes ?

La méthode n’est plus nouvelle mais elle marche toujours comme sur des roulettes. Seulement cette fois, on croit que l’erreur risque d’être fatale.

Terrorisme-696x393Au Mali, une attaque surprise avait attiré un groupe de militaires dans un guet-apens, dans lequel plus d’une demi-douzaine de militaires avaient été la cible, certains portés disparus, d’autres tués et d’autres retrouvés plusieurs jours après dans un état lamentable, des matériels de guerre emportés ou calcinés. Une autre attaque au mortier d’un camp de la MINUSMA était non moins sophistiquée, les assaillants avaient disparu dans le désert et la poursuite engagée avait  sauté sur une mines. Dans les deux cas, les poursuivants n’ont jamais eu gain de cause sur les assaillants mais étaient tombés dans des pièges bien montés

Voilà qu’on annonce le même scénario au Niger, dans un bled du nom de Tongo-Tongo, à la frontière entre le Niger et le Mali. La chose est nouvelle puisque cette fois, les terroristes ont attiré les Américains dans le coup. On ne sait pas si les terroristes n’ont pas commis une erreur de trop en s’attaquant aux Américains, qui sont restés jusqu’à présent discrets dans tout ce qui se passe au Sahel. Les informations sont très sélectives, les Américains étant encore plus discrets sur tout ce qui concerne directement leurs hommes, on parle vaguement d’un bilan de trois morts, sans autre précision sur les disparus. Dans ce cas précis, ne devrait-on pas parler d’enlèvement ?  On pensait que les instructeurs et formateurs ne prenaient pas souvent part aux combats, mais cette fois, le piège était malin  pour faire de victimes américaines et s’il y a des otages, ils ne croiseront pas les mains.

Tout ce que les armées déployées au Sahel attendaient fiévreusement comme les alliés pendant la deuxième guerre mondiale, que l’Uncle Sam se mêle à la farandole. Cela est-il encore arrivé ? La question se pose,

Tous les yeux sont tournés vers Donald Trump, lui qui avait prôné la réduction des financements militaires pour le compte des armées de l’ONU.  Cela, c’était bien avant que l’ouragan Maria ne passe sur Porto-Rico, qui est sous protectorat ou qui est aux USA, comme le Nevada. L’Uncle Trump avait laissé traîner les savates avant de porter des secours, quand le nombre de morts de 16 avait brusquement doublé.

Dans le cas du Niger, le nombre d’instructeurs militaires américains tués serait trois, est- ce suffisant pour lui forcer à délier le cordon de la bourse pour entrer dans la danse ? Attendons de voir.

Si la recrudescence des attaques terroristes se voit juste avant l’entrée en jeu de la Force du G5 en dépit de la MINUSMA, des Français de Barkhane et des Américains, il faudrait craindre l’expansion vers les autres pays jusqu’à présent non touchés.

En attendant, il est à noter que la nouvelle tactique des terroristes  consiste d’attaquer et de se préparer contre- des représailles. Les avions qui ont décollé, on en entend parler, pas de leur atterrissage et ce qu’ils ont obtenu comme résultat. Combien de fois les poursuivants ont eu gain de cause sur les assaillants, en dépit des moyens techniques supérieurs ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :