Bulletin

Mondial 2018 : au Mali, la Côte d’Ivoire veut éviter de perdre la tête

En déplacement au Mali ce vendredi (19h GMT) dans les éliminatoires du Mondial 2018, la Côte d’Ivoire doit impérativement s’imposer sous peine de voir le vainqueur de Maroc-Gabon, programmé samedi, dépasser les Eléphants en tête de la poule juste avant la dernière journée.

203a072e08abd104a78e0a5d5e936ef4

En tête de son groupe éliminatoire au Mondial 2018, la Côte d’Ivoire (7 points) se rend au Mali (2 points), quasiment éliminé, ce vendredi en ouverture de la 5e journée à 19h GMT. Pour éviter d’être rejoints ou dépassés par le Maroc (6 points) et le Gabon (5 points) qui s’affrontent samedi à Casablanca, les Eléphants n’ont pas d’autre choix que de gagner. Jouer avant représente-t-il un avantage ou un inconvénient ? Les avis divergent mais pour mettre tout le monde d’accord, les Eléphants seraient bien inspirés de s’imposer afin d’aborder la réception du Maroc le mois prochain en restant maîtres de leur destin et en position de force.

« Nous sommes conscients de la délicatesse de notre mission. Nous n’avons pas le choix. Il faut arracher les trois points et nous avons les moyens de le faire« , a lancé le sélectionneur ivoirien Marc Wilmots, contesté après des premiers pas compliqués avec une seule victoire en 4 matchs. Pour ne rien arranger, l’infirmerie affiche complet avec les absences de 7 joueurs, pour la plupart cadres : le latéral gauche Adama Traoré (Goztepe/TUR), le milieu de terrain Jean-Michael Seri (OGC Nice/FRA) les ailiers Wilfried Zaha (Crystal Palace/ANG) et Max Alain Gradel (Toulouse FC/FRA), et les attaquants Gervinho (Hebei Fortune/CHN), Seydou Doumbia (Sporting Lisbonne/POR) et Wilfried Bony (Swansea/ANG).

Dibassy : « c’est le derby d’Afrique de l’Ouest« 

« Nous allons recomposer l’équipe, j’ai sous la main des éléments qui peuvent pallier ces absences, mais je ne dévoilerai pas mes batteries« , a assuré le Belge, qui bénéficie en revanche du retour du buteur Jonathan Kodjia, récemment remis de sa fracture à la cheville et qui aura l’occasion d’offrir sa première cape à Joris Gnagnon, blessé lors des deux derniers rendez-vous. En face, pour cette première post-Alain Giresse, le Mali jouera surtout pour l’honneur car même avec une victoire, les poulains de Mohamed Magassouba partiraient de très loin.

En convoquant pour la première fois les jeunes Mamadou Fofana, Amadou Haïdara et Moussa Djénapo, le technicien semble d’ailleurs surtout désireux de préparer l’avenir. Mais les Aigles savent qu’il sera aussi question de suprématie régionale et de réussir les adieux à domicile dans ces éliminatoires qui s’achèveront par un déplacement au Gabon le mois prochain. « C’est le derby d’Afrique de l’Ouest et c’est un match à Bamako devant nos supporters donc c’est important de faire un très bon match« , a résumé le latéral gauche Bakaye Dibassy, auprès du site Footmali. Malgré le forfait du buteur de Porto Moussa Marega, en forme en ce moment, les Maliens comptent bien décrocher une première victoire dans ces qualifications. Les Eléphants sont prévenus.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :