Bulletin

IBK au défilé militaire du 22 septembre à Kati : «Jamais le Mali ne sera de nouveau assujetti…»

Célébrant le 57e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale, à la place d’armes du camp Soundjata Kéïta, à Kati, le 22 septembre dernier, le Président de la République, Chef Suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Kéïta, sous une forte pluie, a fait la revue de la troupe avant d’indiquer que «jamais ce pays ne sera de nouveau assujetti par qui que ce soit».

armee-22septembre-3-696x522

 Deux avions, l’un pour le transport des troupes et, l’autre, hélicoptère, dans l’air de la ville de Kati. Au sol, des soldats maliens élégamment habillés, prêts pour le défilé. Ibrahim Boubacar Kéïta, tout vêtu de blanc, une scène en or au cou, a procédé au dépôt de gerbes de fleurs, au bas de la stèle, érigée pour rendre hommage aux morts pour le Mali, aux héros inconnus de l’Indépendance nationale du Mali et aux soldats maliens et étrangers tombés pour la libération des Régions du Nord.

Après le dépôt de gerbe de fleurs et l’exécution de l’hymne national, sous une pluie battante qui ne l’a nullement découragé, le Chef Suprême des Forces armées et de sécurité, sans parapluie, a enchainé avec la revue des troupes, au bord de son véhicule de commandement ‘’00917 AMA’’.

 Ensuite, le Président de la République a salué le Premier Ministre et les membres du Gouvernement, les Présidents des Institutions de la République, le corps diplomatique et consulaire accrédité au Mali et la hiérarchie militaire, sous une tente conçue pour la circonstance.

 Auparavant, tôt dans la matinée, le Président IBK avait procédé au dépôt de gerbes de fleurs au monument de l’Indépendance, à Bamako-Coura, avant de regagner Kati, situé à 15 km de la capitale pour le défilé militaire consacré à la célébration de l’événement.

Placée sous le signe d’espoir et d’espérance et surtout d’un Mali debout, selon IBK, la célébration du 22 septembre 2017 a été l’une des plus belles manifestations en termes de défilés militaires dans notre pays qui a émerveillé plus d’un, à en croire un habitant de Kati.

Sous le son de la fanfare nationale, successivement, les génies militaires, les élèves de prytanée ( fondamental et secondaire), les agents de l’Administration pénitentiaire, la Douane nationale, les Eau et Forêts, la Protection civile, la Police nationale, la Gendarmerie, la Force de lutte contre le terrorisme, le Service de transmission militaire, le Service de la santé, la Garde nationale, l’Armée de l’Air, les Bérets rouges, la FORSAT, l’Equipe SINOFIL de la Gendarmerie nationale et le Sport, ont tous défilé devant le Chef de l’Etat, IBK, qui est resté debout tout au long de la cérémonie.

Les premiers fruits

 Content, le Chef Suprême des armées, Ibrahim Boubacar Kéïta, a salué avec joie le défilé militaire en question tout en restant debout.  Voyant cette magnifique parade militaire, IBK a indiqué que les efforts engagés pour redonner à l’armée malienne son éclat d’antan commencent à se faire sentir avec ces premiers fruits, ces premiers résultats encourageants.

 Après avoir initié la Loi d’Orientation et de Programmation militaire dont l’adoption a été faite par les élus de la nation pour rééquiper progressivement les FAMA durant une période allant de 2015 à 2019 avec une enveloppe budgétaire de plus de 1000 milliards de francs CFA, le Président de la République a rassuré que l’équipement de la grande muette ne fera qu’accroitre.

La Loi d’Orientation et de Programmation Militaire, votée par les députés en mars 2015, entend contribuer à la réforme des forces armées et de sécurité nationales. Minutieusement élaborée, la LOPM a été adoptée par les élus de la nation pour doter notre pays d’un outil de Défense nationale capable de relever tous les défis liés à la la préservation de l’intégrité du territoire national. Cela, tant au plan sécuritaire qu’institutionnel.

 Donation d’un avion militaire

 A Kati, participant à la célébration du 57e anniversaire de l’Indépendance nationale, l’Ambassadeur de Chine à Bamako a annoncé la donation d’un avion militaire aux forces armées du Mali par son pays. Sur place, Mme l’Ambassadeur de Chine a fait  la remise symbolique au Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta un appareil.

«Cet avion offert par la Chine va permettre d’accroitre les capacités de transport de nos troupes et d’évacuation, éventuellement, en cas de besoin », s’est félicité le Président IBK. Aussi, Le Chef de l’Etat a annoncé de l’arrivée prochaine de deux autres avions. «Ce sont des avions de fabrication russe, reconnus pour leur efficacité sur tous les champs de bataille du monde. Tout cela va accroitre les capacités de nos Hommes sur le terrain », a-t-il rassuré.

 Poursuivant, il dira ceci : «Quand je pense à l’armée malienne, des braves hommes sans couverture aérienne, était pour moi un drame. Une tragédie.  J’au vécu ça quotidiennement, nuit et jour. Aujourd’hui, nous commençons à sortir la tête de l’eau. Comment ne pas être heureux. Quand je vois ces jeunes  gens engagés fermement, corps et âmes, dans la lutte contre ce fléau qu’on nous a imposé, le terrorisme».

Satisfait des succès enregistrés par les forces armées nationales, le Président de la République n’a pas manqué de citer l’exemple du campement Kangaba, situé dans les périphéries de Bamako.

 «L’événement douloureux du campement de Kangaba est là pour apprécier la bravoure de ces jeunes gens là. Tous ceux qui sont là, dorment tranquillement, c’est grâce à ces hommes là. Ils ont droit à leur passage à des applaudissements nourris. Je n’ai pas eu de gêne en ce qui me concerne à le faire ; car, c’est mérité. Il faut que ceux qui méritent la patrie le sachent. Pas à titre posthume toujours. Mais, à leur vivant », a déclaré solennellement le Président IBK.

 Quand  les FAMA commencent à souffler, respirer, je souffle et je respire

Suivant son intervention devant la presse, le Président de la République a affirmé que le défilé militaire a été impeccable. Et, il ajoute : «Ce jour est un jour faste, un jour de bonheur absolu. Je suis heureux ».

 «Quand l’armée malienne commence à souffler, respirer, je souffle et je respire», témoigne-t-il, rassurant par la même occasion qu’il le sera de plus en plus. On  le verra. Inchallah.

 «Quand on est en mission, on donne les moyens de la mission», renchérit-il. Et il ajoute : «Nous le savons, quoi qu’on dise et fasse.  Nous le ferons. Que ça soit IBK ou qui que ce soit, si le sang d’assassin coule dans une veine malienne ça ne se passera pas. Les forces armées du Mali sont là aux aguets.  Jamais ce pays ne sera de nouveau assujetti par qui que ce soit. Coopération internationale, partenariat Oui. Sujétion Non. Non, Non et Non », a requis le Chef Suprême des Armées du Mali.

 «La montée en puissance des FAMA est perceptible», dit un cadre de l’armée ayant requis l’anonymat ajoutant que si, hier, nos hommes reculaient, aujourd’hui, ils pourchassent l’ennemi.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :