Bulletin

Développement agricole : Bientôt un fonds de garantie de 50 milliards de F CFA

Le ministre de  l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a signé vendredi avec la Banque nationale de développement agricole (BNDA) une convention de financement des aménagements de terres agricoles. Cette convention engage l’Etat à constituer progressivement un fonds de garantie d’un montant de 50 milliards F CFA sur une période de 20 ans.

Boubou-Cisse

 La convention sur le financement des aménagements de terres agricoles signée vendredi vise à mettre en place un mécanisme de financement cohérent et adapté à la couverture des besoins d’investissements dans les aménagements afin d’augmenter la production et la productivité, le stockage, la conservation et la transformation des produits agricoles.

“Par cette convention, l’Etat s’engage à constituer progressivement un fonds de garantie d’un montant de 50 milliards F CFA sur une période de 20 ans pour la promotion de l’investissement privé en milieu agricole, la réalisation de l’autosuffisance alimentaire et l’amélioration du revenu des paysans”, a expliqué le DG de la BNDA, Moussa Alassane Diallo.

Selon lui, le financement de l’agriculture au Mali est caractérisé par une clientèle rurale fortement dispersée dans l’espace avec un faible taux d’alphabétisation, un secteur tributaire des aléas climatiques et un circuit de commercialisation des produits agricoles peu structuré. Cette convention est une réponse à certaines de ses préoccupations, ajoutera-t-il.

“La distribution du crédit agricole dans la plupart des zones de production est soumise aux conditions climatiques particulièrement instables d’une saison à une autre. Aussi la sécurité des prix à la commercialisation suite aux réformes des marchés fondés sur le libéralisme et l’existence de débouchés sûrs constituent aujourd’hui des défis majeurs auxquels les populations rurales sont confrontées. La présente convention sera de nature à apporter une réponse structurelle à court, moyen et long termes à la sécurisation du financement bancaire et de la production agricole…”

Le ministre de l’Economie et des Finances a précisé que la convention de financement des aménagements de terres agricoles est un vecteur essentiel de la concrétisation du Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable.

“Notre pays regorge d’énormes potentialités. Bien que les défis soient nombreux et variés, nous devons sans réserve, traduire les opportunités en actes concrets. Et l’initiative de ce matin s’inscrit dans ce cadre. Beaucoup d’autres ont été prises, mais il s’agit aujourd’hui de consolider ses acquis et s’inscrire dans un processus durable. La BNDA vient de contribuer à cette mission. Les engagements pris par le gouvernement relatifs à la constitution d’un Fonds de garantie d’un montant de 50 milliards F CFA sur une période de 20 ans pour la promotion de l’investissement privé seront tenus”, a assuré le ministre Cissé.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :