Bulletin

Assassinat du jeune marchand d’or à Noussamouna : Le cerveau des bandits appréhendé par les gendarmes

Après l’assassinat de Ladji Sidibé, acheteur d’or et originaire de Djelenfing,  le vendredi 05 mai par des bandits dans la brousse de Noussamouna, la brigade territoriale de la gendarmerie de Yanfolila n’a pas tardé à démasquer les auteurs de ce crime odieux. En seulement 48 heures, les gendarmes ont mis la main sur le cerveau des malfrats du nom de Bourama Sidibé dit «Café» et deux autres de ses complices. Selon nos informations, «Café» était l’intime ami de la victime.

Pour rappel, le vendredi 05 mai, le jeune acheteur d’or Ladji Sidibé a été sauvagement assassiné par des bandits dans la brousse à Noussamouna. Après le forfait, les malfrats ont emporté la moto et le sac de la victime contenant plus de 8 millions de FCFA et une importante quantité d’or.

Aussitôt informée, la brigade territoriale de la gendarmerie de Yanfolila a immédiatement ouvert une enquête. Il lui a seulement fallu 48 heures pour arrêter les auteurs de cet assassinat. Selon des sources concordantes, le cerveau de la bande d’assassins a été identifié grâce à des appels téléphoniques  qui se sont  passés entre lui et la victime. En effet, c’est «Café» qui avait appelé au téléphone le jeune Ladji Sidibé pour lui demander de le rejoindre à l’endroit du crime.

Ce qui a certainement facilité le travail des gendarmes, après leur forfait, les malfrats ont oublié de prendre les deux téléphones portables de leur victime. Les gendarmes se sont servis des téléphones portables pour ouvrir une enquête. Après plusieurs investigations, il s’est avéré que c’est Bourama Sidibé dit «Café», originaire du village de Sékou, qui est à la base de tout. Immédiatement, les gendarmes ont envoyé une équipe, le dimanche matin à Sékou, pour le cueillir.

À la brigade, Bourama Sidibé dit «Café» a immédiatement reconnu les faits avant de dénoncer ses autres complices. Mieux, il aurait même fait sortir  une quantité importante d’argent d’environ 8 millions de FCFA.  Les gendarmes sont alors allés cueillir deux autres complices de «Café». Selon des témoins, Bourama Sidibé était l’intime ami du jeune Ladji Sidibé. En attendant l’arrestation des autres complices, ces trois assassins méditent sur leur sort en taule à Yanfolila.

Wassolo

Source : Le Débat

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :