Bulletin

Emission forum de la presse : Le général Salif Traoré dévoile un ambitieux plan sécuritaire

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile était hier jeudi l’invité de l’émission Forum de la presse initiée par la Maison de la presse. Le général Salif Traoré répondait aux questions d’Alexis Kalambry des Echos, Mariam Maïga du studio Tamani et Abdoulaye Barry d’Africable. Il en a profité pour évoquer les  grandes réformes en cours dans le secteur de la sécurité, notamment le projet de  loi de programmation sécuritaire et le plan de sécurisation des régions du centre.

S’agissant de la Loi de programmation du secteur de la sécurité, le général Traoré dira qu’elle  a été déjà adoptée par le conseil des ministres. Pour le ministre, cette loi qui coutera 446 milliards de FCFA au budget national,  va favoriser une véritable révolution en matière de sécurité au Mali. Et le ministre de rassurer qu’elle prend en compte toutes les difficultés exprimées par les acteurs du secteur de la sécurité et les partenaires. Il a aussi rappelé que cette réforme prendra en charge les aspects formation, équipement et infrastructure. « La  Loi de programmation permettra de renforcer la capacité des ressources humaines à travers un plan de recrutement massif et de formation, l’opérationnalisation des moyens matériels en passant par la réhabilitation des infrastructures existantes », a  précisé le ministre Traoré.

Au-delà de ce programme national de sécurisation du Mali, le général Salif Traoré a dévoilé un plan de sécurisation des régions du centre du Mali, en l’occurrence les régions de Mopti et de Ségou qui sont régulièrement en proie à des attaques terroristes et du banditisme. Pour circonscrire l’insécurité dans ces deux régions, le ministre Traoré oppose un programme qui sera mis en œuvre au plan local sous le leadership des deux gouverneurs. « Ce programme concerne le volet sécurité, le développement socioéconomique, la gouvernance et la communication », a-t-il précisé.

Avant, le ministre Traoré est revenu sur les prouesses réalisées par les forces de sécurité dans le cadre de l’état d’urgence. « L’état d’urgence a permis aux forces de sécurité de mener à bien 17 000 patrouilles de jours comme de nuits qui ont donné lieu à 12 570 interpellations, 1 092 perquisitions », a-t-il partagé. Avant d’ajouter que des armes et une quantité importante de stupéfiants ont également été saisies dans le cadre de ces patrouilles.

La sempiternelle question de racket policier a été évoquée au cours de cette émission. En réponse, le ministre Traoré dira que tous les policiers appréhendés dans cette pratique ont subi la rigueur de la loi. Avant de justifier qu’il n’y a pas de corrompu sans corrupteur il a lancé un appel au civisme et à la responsabilité.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile insistera sur la compréhension et la collaboration de la population pour faciliter la mise en œuvre des réformes envisagées et celles en cours.

Oumar  B. Sidibé

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :