Bulletin

SEMAINE AFRICAINE DE L’UNESCO

Initiative du Groupe africain au sein de cet organisme, l’édition 2017 de la Semaine africaine de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco) est attendue du 22 au 24 mai 2017.

Pour animer son stand, la Délégation permanente du Mali auprès de l’Unesco a porté son choix sur la Fondatrice de « Traditions Mode Africaine ». L’événement sera donc marqué par une exposition de la talentueuse créatrice de mode et décoratrice ingénieuse, Mariétou Mariette Dicko.

Mariétou-Mariette-Dicko-promotrice-de-Traditions-Mode-Africaine-337x450« La Semaine africaine est un événement qui magnifie l’Afrique à Paris avec la participation du Mali », souligne Mme Mariétou Mariette Dicko. L’ingénieuse créatrice de mode et décoratrice se prépare donc à rehausser la présence malienne à cette rencontre prévue du 22 au 24 mai 2017 à Paris, en France.

« Avec honneur et fierté, j’assume la représentation de notre Mali parmi les autres pays africains à Paris. Je souhaite donner une large visibilité à plusieurs secteurs d’activités de notre pays à travers une synergie efficace dans ce genre de belle rencontre africaine qui attirera nos amis du monde de Paris », promet Mariétou.

« J’ai proposé à la délégation malienne de l’Unesco un défilé de mode pour des invités de marque, suivi d’un cocktail pour une meilleure promotion de la culture, l’artisanat et du coton malien à travers mes créations dans les cinq étoffes du Mali », détaille Mariétou Dicko. Ce défilé de mode sera organisé sur le thème, « de la graine de coton au vêtement ».

La Fondatrice de la griffe « Traditions Mode Africaine » assure que des hôtesses et garçons d’accueil ainsi que des mannequins de la diaspora africaine et malienne seront à ses côtés pour une meilleure implication des jeunes. Une opportunité pour leur permettre de gagner suffisamment d’expérience et de reprendre le flambeau un jour.

La créatrice de mode compte sur le soutien des banques et des entreprises maliennes structures maliennes ayant leur antennes en France ainsi que de la diaspora malienne, « un investisseur sûr ».

« J’ai l’accord de mettre sur mon stand des éléments visuels de publicité de différents secteurs, d’assumer la communication médias, en échange marchandise de l’appui et du soutien des partenaires pour la réussite de cette exposition-vente », poursuit-elle dans une note qu’elle nous a adressée.

Aïssata Bâ

Source : Le Reflet

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :